Une matinée de travail pour décider ensemble de l’engagement et des activités de l’association.

Le 2 mars dernier, l’association Loisirs et solidarité des retraités Grenoble-Fontaine et environs (LSR) tenait son assemblée générale. Une cinquantaine d’adhérents y ont participé et vingt-trois pouvoirs ont été transmis. Trente-et-une nouvelles adhésions ont été enregistrées pour l’année 2022. En France, on compte 142 associations LSR et 18 000 adhérents.

Cette année, l’assemblée générale Grenoble -Fontaine et environ se déroulait alors que l’ensemble des organisations syndicales appelle à manifester et faire grève pour défendre le droit à la retraite à 60 ans sans allongement de la durée de cotisation. L’ouverture d’une caisse de solidarité financière en soutien aux grévistes a été décidée par l’association.

Vivre une retraite heureuse le plus longtemps possible fait partie des revendications de LSR au sein du groupe des neuf organisations syndicales des retraités-es . L’augmentation des pensions, le financement de la Sécurité sociale et des services publics avec des personnels en nombre, formés et correctement rémunérés sont des revendications prioritaires et essentielles des personnes retraitées.

CGT retraites LSR

Les animateurs de l’association.

Après deux années entravées par la pandémie de Covid 19 qui ont profondément marqué les retraité.e.s avec le confinement, l’isolement et l’inquiétude, dès le mois de mai 2021, l’association a pu relancer des activités en extérieur : grand pique-nique dans le parc de Vizille et découverte des orchidées sur les pentes de la Bastille avec Grenoble nature en ville. Puis, la diversité des activités a pu s’étendre aux ateliers de travaux manuels à La Mure et Fontaine, aux visites de musées du département et musée de peinture. Une journée découverte du patrimoine à Bourg-en-Bresse a été organisée en septembre 2021. Comme chaque année fin septembre, un séjour de huit jours, sept nuits, a été proposé à Vaison-la-Romaine en 2021 et dans le Périgord en 2022. Ces séjours qui bénéficient du label séniors en vacances rencontrent toujours un vif succès avec une quarantaine de participants à chaque voyage – des aides aux séjours sont attribuées pour un revenu fiscal de référence de 15 175€ avec une part pour les dispositifs (SEV) ; et de 21 600€ avec une part pour les bourses solidarité vacances (BSV) ; ne pas hésiter à se renseigner)

CGT retraites LSR

Nicoals Benoit, secrétaire général de l’union départementale CGT de l’Isère, est venu salué les participants; ici aux côtés de Martine Grégot, présidente sortante de LSR.

2022 a été l’année du 40e anniversaire de l’association. Un débat « Bien vieillir, un enjeu majeur de société », avec la participation de M. Jean Giard, ancien député et auteur du livre Vieillissement et citoyenneté, a rassemblé une quarantaine d’adhérent.e.s sur ce thème.

En juin, une après-midi festive est organisée pour fêter à nouveau les quarante ans de l’association avec photos, rencontres, échanges, témoignages sur la vie de l’association depuis 1982 et partage du gâteau d’anniversaire. Un dernier moment convivial en novembre autour d’un bon repas a
conclu cette année anniversaire.

Des découverte du patrimoine à Grenoble et Saint-Martin-d’Hères, des spectacles à l’Hexagone de Meylan, à la MC2, des sorties cinéma, musées, des pique-niques, des ateliers créatifs, des après-midis jeux de société ou jeux de cartes sont proposés tout au long de l’année grâce à des bénévoles retraités qui animent et organisent ces manifestations à Grenoble, Fontaine et La Mure.

LSR

Repas convivial à l’issue des travaux de l’assemblée générale en matinée.

L’année 2023 s’annonce riche en événements. LSR accueille tous les retraités et pré-retraités qui souhaitent dans un esprit de solidarité vivre une retraite active. Les activités s’organiseront en priorité dans les lieux culturels des villes de la Métropole grenobloise et à La Mure. Chaque mois l’agenda des activités élaborées par la commission culture, loisirs et plein air de l’association est envoyée aux adhérents.

A l’issue des débats un nouveau conseil d’administration a été élu. La présidente Martine Grégot ne se représentait pas et une collégiale de direction a été mise en place.

Collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes

Martine Grégot ne se représentait pas à la présidence de l’association. Son engagement a été salué.

Pour rejoindre LSR

Loisirs solidarité des retraités de Grenoble Fontaine et environs

32 Avenue de l’Europe – 38030 Grenoble Cédex 2

Antenne de Fontaine : centre social George Sand – 14 Boulevard Joliot-Curie à Fontaine.

Courriel : lsr.grenoble@gmail.com

A lire sur le même sujet

Retrouvez les dernières parutions de notre rubrique « Société »

Retrouvez les derniers dossiers de notre rubrique "Société"

Amandine Demore, première adjointe au maire d'Echirolles, conseillère départementale de l'Isère.

Violences urbaines. « Nous avons beaucoup discuté avec les habitants ; ce dialogue, nous allons le poursuivre »

La ville d’Échirolles a été relativement épargnée par les violences urbaines de la fin du mois de juin. Et ce n’est pas par hasard. Une volonté de dialogue, un engagement sur le terrain, des politiques municipales de long terme… Reste que tout ne dépend pas de décisions locales. Amandine Demore, première adjointe au maire, nous livre son sentiment.

0 commentaire
Gilles Vial, maire de Salaise-sur-Sanne.

Vallée du Rhône. « Ce qui caractérise Inspira, c’est peut-être d’abord son intérêt écologique »

Inspira, c’est le projet de création d’une zone industrialoportuaire à Salaise-sur-Sanne, dans la vallée du Rhône, en pays roussillonais. Projet dont le cœur est l’intermodalité fleuve-rail-autoroute. Réduction des émissions de CO2, création d’emplois… et pourtant une DUP annulée par le tribunal administratif de Grenoble. Explications.

0 commentaire
métrop

La lutte contre le racisme et l’imposture sociale de l’extrême droite

Salima Djidel est une personnalité publique dans l’agglomération grenobloise. Ce qui ne l’empêche pas d’être confrontée au racisme ordinaire. Elle a décidé de ne pas laisser passer. Au nom de tous ceux qui n’ont pas les mêmes possibilités de s’exprimer. Et elle pose une question : le combat antiraciste n’a-t-il pas perdu de sa vitalité ? Témoignage.

0 commentaire

Pin It on Pinterest