Dessin publié par le journal Le Monde. ©Pancho

Les collectifs poursuivent l’action pour retirer la gestion du GHM (« la Mut »), au secteur santé lucratif (Doctegestio/Avec). Nouvelle audience devant la justice le 16 mai. Conférence débat le 28 mars à 18h30 à la maison du tourisme.

Les collectifs s’appuie sur le caractère lucratif de la gestion par Doctegestio (aujourd’hui nommé « Avec ») du Groupe hospitalier mutualiste : « Doctegestio/Avec prélève 1 % chaque année du chiffre d’affaires du GHM au titre d’une convention bidon. Soit pour 2021, un « détournement » de 1,7 M€. C’est à dire que nos cotisations sociales, destinées à la qualité des soins de santé, servent à l’enrichissement d’une société commerciale lucrative dont M. Bensaïd et sa famille sont propriétaires », s’indignent-ils.

A l’issue du référé en première instance qui n’a pas permis d’aboutir à la remise en cause de l’achat du GHM par Doctgestio, tous les requérants – la métropole, la ville de Grenoble, les syndicats FO, UNSA, CGT, l’Union de quartier Berriat-St-Bruno-Europole, l’Association des amis des cliniques mutualistes et huit sociétaires d’Aesio/Adrea – ont déposé appel le 23 décembre. L’audience en appel aura lieu le lundi 16 mai à 14h.

Par ailleurs, toujours déterminés à demander l’annulation de la reprise du GHM et la nomination d’un administrateur provisoire, les associations engagent une procédure au fond, qui devrait être longue.

Une décision de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté

De nouveaux éléments sont venus étayer leur argumentation. Dans sa publication du 18 février dernier, le Trois (journal local de Belfort, Héricourt et Montbéliard) titrait : « Valdoie : l’association Servir doit rembourser plus de 3,2 M€ ». Cette association, contrôlée par Doctegestio/Avec et dont le président est M. Bensaïd, gérait l’EHPAD « La Rosemontoise » à Valdoie et un établissement pour enfants, dans le Territoire de Belfort. L’ARS Bourgogne-Franche-Comté lui en a retiré définitivement la gestion en novembre 2020. La préfecture du Territoire de Belfort a donc publié, le 3 février, trois arrêtés fixant les sommes que doit reverser l’association Servir et donc Doctegestio/Avec

Le collectif des habitants et usagers du Groupe hospitalier mutualiste (GHM) invitent à un débat : lundi 28 mars à 18h30, amphi de la maison du tourisme, 14 rue de la République à Grenoble, avec Philippe Batifoulier, économiste de la santé (université de Paris XIII). Thème de la soirée :
Résister à la marchandisation de la santé en France, à Grenoble! » Philippe Batifoulier est l’auteur de Capital santé, quand le patient devient client.

Tram A et B, Station Hubert Dubedout-Maison du tourisme. Entrée libre.

The following two tabs change content below.

Edouard Schoene

Pin It on Pinterest