Renzo Sulli, maire d’Échirolles, Jacqueline Madrennes, adjointe à la culture, et Luc Quinton, l’artiste auteur de cette exposition.

Vernissage d’une exposition de collages de Luc Quinton, « colleur d’histoires » et d’affiches de « La commune de Paris ». Lundi 26 avril, en comité très restreint, contraintes sanitaires obligent, une exposition s’est ouverte au public, pour un mois, dans le hall de l’hôtel de ville d’Echirolles (*)

M. Renzo Sulli, maire, se disait  fier d’accueillir cette exposition, épisode glorieux et tragique de notre histoire. 
« Glorieux par ses accomplissements, sa répercussion au sein d’autres villes françaises comme Lyon, Marseille ou St Etienne. Ses résonances furent également mondiales. »

Madame Jacqueline Madrennes , adjointe en charge de la culture s’est félicitée d’accueillir l’exposition artistique et historique. « Refusant le 18 mars de rendre les canons aux Prussiens qui assiégeaient Paris, les ouvriers artisans parisiens chassèrent le gouvernement bourgeois de Thiers et entreprirent de profondes transformations sociales et politique. Que dire des principales mesures prises par la commune de Paris !
Le moratoire sur les loyers impayés
La réquisition des logements inoccupés
L’interdiction du travail de nuit des boulangers
Le droit de vote des femmes
La séparation de l’église et de l’Etat
l’interdiction du travail de nuit des enfants.
La conscription abolie et l’armée permanente supprimée.
Les entreprises d’Etat et de la ville communalisées, leur gestion confiée aux ouvriers qui y travaillent…
Policiers et fonctionnaires de justice sous le contrôle du peuple.
Quelle histoire ! Riche d’une expérience sociale et politique toujours inspirante et toujours d’une grande actualité par rapport aux enjeux émancipateurs d’aujourd’hui »

Luc Quinton, l’artiste invité a présenté son travail, les 36 premiers collages sur La Commune de Paris (Le TA reviendra plus en détail sur cette production artistique)

Des rendez-vous autour de la Commune programmé jusqu’à fin mai

Le représentant du collectif « Faisons vivre la commune de Paris en Isère », (Antigone, Lanceurs de tuiles, LDH, NPA, PCF, PAG38, PEPS, Solidaires, STEP-ADAEP, UCL.) remerciait la ville, son maire et son adjointe d’accueillir l’exposition proposée dans le cadre du programme. 
« Un collectif militant, attaché à rendre hommage à la Commune de Paris ne peut que se réjouir de l’engagement politique d’élus, des techniciens dont l’équipe très compétente de « Le Tracé » qui a permis la concrétisation d’un projet, dans un lieu qui peut accueillir un large public ».

Un rappel a été donné du programme proposé jusqu’à fin mai, dont les conférences historiques et la fête finale.
 « Les neuf affiches présentées ici (du fonds de La Contemporaine) avec le très beau travail artistique de Luc Quinton montrent l’actualité de la commune de Paris en 2021 à travers notamment les revendications sociales et les décisions prises, la démocratie nouvelle mise en œuvre, le rôle des femmes, la laïcité,… 
Sachez que la Commune de Paris a publié et affiché 400 affiches sur cette courte période de 1871.
 Nombre de parisiens étaient illettrés, mais il se trouvait toujours une personne pour la lire à haute voix.
 Que vive l’exposition « Commune, comme une » et j’espère le livre des 72 collages de Luc Quinton qui est en projet ! »

Exposition jusqu’au 26 mai de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h du lundi au vendredi, hall de l’hôtel de ville d’Échirolles.
Le programme à télécharger en version PDF.
la page Facebook de ce 150e anniversaire en Isère.
A
 lire également

affiches
rouge
Echirolles
The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest