Onze députés et des centaines d’élus du Parti démocratique des peuples (HDP) sont actuellement emprisonnés en Turquie. Ils comptent parmi les plus de 50 000 personnes arrêtées sous l’état d’urgence décrété par le président Erdogan. 140 000 personnes ont par ailleurs été limogées ou suspendues, dont des universitaires, des magistrats, des policiers et des élus.

Sur proposition du HDP et avec le concours de l’Association iséroise des amis des Kurdes, neuf élus (parmi lesquels Annie David, sénatrice, et Marie-Christine Vergiat, députée européenne) et deux avocates ont décidé de parrainer des élus et des avocats emprisonnés en Turquie. Une cérémonie de parrainage aura lieu le 5 septembre à 18 heures dans la salle du conseil municipal de la mairie de Saint-Martin-d’Hères.

Cette cérémonie aura lieu en présence de M. Doru, représentant du HDP en Europe.

Les parrains s’engagent à faire connaître aux autorités françaises, mais aussi aux autorités turques, la situation des élus et de leurs  avocats, à relayer au sein de l’opinion publique le combat progressiste porté par le HDP en Turquie, et à réclamer des conditions de détention dignes et assurer la protection de ces élus et avocats.

Le Parti démocratique des peuples représente aujourd’hui un espoir démocratique pour les Kurdes de Turquie mais aussi pour de nombreux progressistes turcs. Troisième force politique du parlement turc avec six millions de voix aux dernières élections législatives, le HDP milite pour une Turquie ouverte, pro-européenne, et représente la société turque dans sa diversité. Le HDP s’appuie notamment sur l’expérience du Rojava, le territoire kurde syrien, qui expérimente un projet social innovant, féministe et écologique, démocratique, multiconfessionnel et multiethnique.

 

The following two tabs change content below.

Luc Renaud

Pin It on Pinterest