A l’entrée de la tribune Ouest du stade des Alpes, les supporters du Red Kaos et les bénévoles de la Banque alimentaire.

Le 16 décembre, le GF38 recevait Annecy en championnat de ligue 2 de football. La soirée avait commencé dans l’après-midi pour les supporters du Red Kaos. A l’entrée du stade, ils tenaient un stand avec la Banque alimentaire pour collecter des denrées qui permettront à des familles de se nourrir.

800 kg collectés, l’équivalent de 1500 repas distribués… la collecte assurée par les ultras grenoblois à l’entrée de la tribune Ouest lors du match GF38 Annecy le 16 décembre n’avait rien d’anecdotique. Cette initiative conjointe des supporters du Rad Kaos 1994 et de la Banque alimentaire de l’Isère, c’est pourtant bien davantage.

« Ce soir, c’est l’occasion de casser les codes », commente Sylvain, de la Banque alimentaire. Les codes, les idées reçues, ce serait par exemple que les distributions alimentaires ne concernent que des personnes vivant en marge de la société. « La majorité des familles qui ont besoin de l’aide alimentaire que nous collectons et qui sera distribuée par les associations qui sont nos partenaires, ce sont des femmes qui travaillent et qui vivent seules avec deux enfants », explique-t-il.

Red kaos ultras Grenoble

La tribune Ouest, celle des supporters du Red Kaos, animée pendant toute la durée du match.

En ce frais matin de décembre, des rassemblements étaient organisés à Gap et Grenoble. A Grenoble, cheminots et usagers se retrouvaient,

Casser les codes, c’est aussi ce que veulent les supporters du Red Kaos. « Nous sommes le douzième homme dans le stade, nous sommes des ultras, et nous sommes acteurs dans la vie de la cité comme nous sommes acteurs dans le stade », explique Jordan. Pas n’importe quels acteurs : « Nous défendons des valeurs de solidarité, de partage et d’entraide ; c’est collectivement que l’on fera évoluer les choses ; à la ville comme sur le terrain, la solution, ce n’est pas de se la jouer perso ». Et Jordan d’ajouter : « Dans la tribune, nous sommes tous là avec un seul objectif, aider l’équipe à gagner, nous y sommes par delà nos différences et c’est que nous voulons aussi défendre en ville ; un paquet donné, c’est une main tendue ».

tribune ouest supporters red kaos grenoble

La tribune Ouest était largement garnie pour ce match à domicile.

Cette opération de collecte de denrées alimentaires devant le stade est un rendez-vous annuel depuis six ans. Il a été marqué cette année par une première : l’équipe du GF 38 y a participé. Brice Maubleu, le gardien et capitaine de l’équipe – blessé, il ne jouait pas ce 16 décembre – est venu abonder la collecte, ambassadeur de l’ensemble des joueurs et du club.

Il ne restait plus qu’à emplir la tribune Ouest du stade des Alpes – avec la participation de supporters de la Curva sud de Foggia, dans les Pouilles, dont les liens avec le Red Kaos sont anciens. 90 minutes de chants et de drapeaux, une ambiance qui n’a jamais faibli et au bout, la victoire du GF38 sur Annecy par un but à zéro.

Red kaos ultras grenoble

Au nom de l’équipe du GF38, Brice Maubleu est venu à la rencontre des supporters pour saluer l’initiative du Red Kaos.

GF38 ligue2

A la fin du match, les joueurs grenoblois sont venus longuement saluer des supporters qui n’auront pas été pour rien dans la victoire de leur équipe.

A lire sur le même sujet

Retrouvez les dernières parutions de notre rubrique « Société »

Retrouvez les derniers dossiers de notre rubrique "Société"

Amandine Demore, première adjointe au maire d'Echirolles, conseillère départementale de l'Isère.

Violences urbaines. « Nous avons beaucoup discuté avec les habitants ; ce dialogue, nous allons le poursuivre »

La ville d’Échirolles a été relativement épargnée par les violences urbaines de la fin du mois de juin. Et ce n’est pas par hasard. Une volonté de dialogue, un engagement sur le terrain, des politiques municipales de long terme… Reste que tout ne dépend pas de décisions locales. Amandine Demore, première adjointe au maire, nous livre son sentiment.

0 commentaire
Gilles Vial, maire de Salaise-sur-Sanne.

Vallée du Rhône. « Ce qui caractérise Inspira, c’est peut-être d’abord son intérêt écologique »

Inspira, c’est le projet de création d’une zone industrialoportuaire à Salaise-sur-Sanne, dans la vallée du Rhône, en pays roussillonais. Projet dont le cœur est l’intermodalité fleuve-rail-autoroute. Réduction des émissions de CO2, création d’emplois… et pourtant une DUP annulée par le tribunal administratif de Grenoble. Explications.

0 commentaire
métrop

La lutte contre le racisme et l’imposture sociale de l’extrême droite

Salima Djidel est une personnalité publique dans l’agglomération grenobloise. Ce qui ne l’empêche pas d’être confrontée au racisme ordinaire. Elle a décidé de ne pas laisser passer. Au nom de tous ceux qui n’ont pas les mêmes possibilités de s’exprimer. Et elle pose une question : le combat antiraciste n’a-t-il pas perdu de sa vitalité ? Témoignage.

0 commentaire

Pin It on Pinterest