Christian Borg nous a quittés dans sa quatre-vingt-deuxième année.

Christian Borg est décédé lundi 25 octobre à près de 83 ans. 
Militant antifasciste, antiraciste, ami de l’Algérie, Christian était connu et aimé d’un grand cercle de militants de Voiron et de l’Isère. Un large public était présent le 28 octobre à Chambéry pour un hommage très émouvant rendu par sa famille et ses amis.


Né à Alger en 1939, Christian devra subir avec sa famille l’emprisonnement de son père peu après sa mobilisation. Il sera scout et rencontrera l’abbé Teissier (futur évêque) qui lui fera prendre conscience du colonialisme au lendemain de l’insurrection algérienne de novembre 1954. En 1960 il est mobilisé pour trente mois, envoyé à la frontière marocaine. Il racontera qu’il n’a jamais tué, pendant la sale guerre d’Algérie. Son père décédé, Christian revient auprès de sa famille en juin 1961, devenant soutien de famille. tuteur de ses frères et sœurs.
Conscient des dangers liés aux attentats de l’OAS (Organisation de l’Armée Secrète, qui combattait contre l’indépendance de l’Algérie) il emmène sa famille sur le continent pour la mettre à l’abri.
Il devra néanmoins poursuivre son service militaire. Il participera aux fêtes de l’indépendance le 5 juillet 1962.

Lors de la cérémonie des obsèques à Chambéry, plusieurs témoins ont raconté l’aventure de la communauté de Vercheny (Drôme), à laquelle Christian a participé activement. Christian et sa jeune femme Paule accueilleront douze enfants en difficulté et élèveront leurs trois enfants.

Depuis 1984, Christian a vécu à Voiron où il était très engagé avec Ras le front contre le racisme, avec le réseau RESF pour l’accueil des sans papiers. Dès la création d’Algérie au Cœur en 1995 il a été parmi les militants qui ont organisé la solidarité avec les démocrates Algériens victimes des horribles attentats des années noires du GIA.

Avec le collectif Isérois du 17 octobre, il était présent le jour du 60è anniversaire à Grenoble ce 17 octobre 2021 où il évoquait des projets pour le 60è anniversaire de l’indépendance de l’Algérie en mars 2022.

La cérémonie du 28 octobre a remémoré l’attachant frère, oncle, père, grand père, ami,..
un homme d’une grande humanité, d’une rare bienveillance, entreprenant, très engagé et déterminé, toujours de bon conseil, ayant le sourire réconfortant pour chacun-ne.

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest