Le 4 septembre, à la Poya, devant le forum des sports et de la vie associative.

Les communistes fontainois appellent à soutenir le projet de la MJC Nelson Mandela. Une structure menacée par la nouvelle municipalité qui lance un appel à projets pour remettre en cause le travail des associations.

Le 13 novembre 2020, la nouvelle municipalité de Fontaine dénonce la convention liant la MJC Nelson Mandela – association d’éducation populaire loi 1901– à la ville, malgré le bon fonctionnement de la maison des jeunes et de la culture fontainoise.

S’en suivent plusieurs rencontres entre la MJC et la ville de Fontaine afin de redéfinir une nouvelle convention entre les deux parties. Ces réunions se passent dans un seul sens, puisque les élus de Fontaine ne donnent aucune indication sur leurs objectifs. Ils se contentent de prendre des informations que la MJC leur donne sur le fonctionnement de celle-ci, fort de 60 ans d’existence et de connaissance du territoire fontainois.

Coup de théâtre, le 27 juillet 2021, Franck Longo annonce par voie de presse qu’à la date d’expiration de la convention, un appel à projet sera lancé avec ou sans la MJC actuelle, afin de mettre en concurrence différentes associations d’éducation populaire.

La mise en concurrence des associations

Les communistes fontainois sont attachés et défendent l’éducation populaire. En complément de notre école publique, l’éducation populaire permet d’apprendre différemment. A travers le choix d’une activité culturelle, sportive ou artistique, nous entrons dans une logique de pédagogie active. Avec le temps, l’objectif est que chacun puisse proposer et construire ensemble un ou des projets collectifs.
L’éducation populaire, c’est également s’épanouir et s’émanciper en étant acteur de ses apprentissages. C’est développer ses capacités à vivre en groupe, à confronter ses idées et à se forger une opinion, à s’exprimer en public à écouter. Bref, à faire société.
L’éducation populaire, c’est être acteur pour voter pour ses représentants dans un conseil d’administration, pour leur demander des comptes, pour se réunir en Assemblée Générale et choisir les orientations de l’association. Etre acteur, c’est faire vivre la démocratie qui se caractérise par la prise en compte des idées défendues par les autres pour élaborer un projet commun.

Pendant près de 60 ans, les maires communistes de Fontaine ont donné les moyens aux habitants de la ville de gérer par eux-mêmes l’animation sociale et culturelle sur la commune. La MJC, avec la gestion d’un bâtiment neuf et une subvention de fonctionnement, a la possibilité de mettre en œuvre les choix votés par les adhérents de l’association.

Cet appel à projet est, pour les communistes fontainois, un non sens : par définition, il ne peut y avoir d’association d’éducation populaire fontainoise que si elle est composée de fontainois. Lancer un appel à projet, c’est vouloir, par la mise en concurrence des associations, mettre en place du clientélisme, volonté de la nouvelle municipalité.

Afin d’apporter leur soutien à la MJC Nelson Mandela et à l’éducation populaire, les communistes de la section PCF Fontaine Rive Gauche du Drac sont allés distribuer une expression politique et échanger avec les Fontainoises et Fontainois ce samedi 4 septembre 2021 de 10h à 17h devant le 2e forum des sports et de la vie associative au parc La Poya. Tout un symbole !
Ils demandent le respect de la MJC en tant qu’outil à la disposition des Fontainois, fruit du travail de générations d’élus municipaux et de militants associatifs.
Ils invitent Fontainoises et Fontainois à signer l’appel à soutien au projet associatif porté par la MJC, car elle est l’outil de tous les Fontainois !

Signer la pétition.

The following two tabs change content below.

Travailleur Alpin

Derniers articles parTravailleur Alpin (voir tous)

Pin It on Pinterest