David Queiros, candidat pour le Printemps isérois à l’élection départementale dans le canton de Saint-Martin-d’Hères. Pour que la gauche l’emporte.

Le département de l’Isère peut-il basculer à gauche? C’est l’enjeu des prochaines élections des 20 et 27 juin prochains. A Saint-Martin-d’Hères, l’élection de David Queiros et de Françoise Gerbier y contribuera.

Une candidature écologiste investie par le Printemps isérois. Ainsi se présentent dans le Dauphiné libéré Sigrid Thomas, qui figurait sur une liste de l’opposition martinéroise en 2020, et Henry Tidy, candidat en 2008 à Grenoble et en 2017 dans le Trièves.
« C’est tout simplement factuellement faux », témoigne Jérémie Giono, secrétaire départemental du PCF. Ce que confirme un communiqué de la fédération de l’Isère du parti socialiste : « à Saint-Martin-d’Hères, comme acté en conseil fédéral le 3 avril dernier, le Parti socialiste soutient les candidatures des conseillers départementaux sortants David Queiros et Françoise Gerbier”. Déclaration qui indique que le PS de l’Isère “réaffirme son inscription dans la démarche du Printemps isérois dans le cadre des prochaines élections départementales”.

Usurpation

Que s’est-il passé ? Le groupe d’opposition municipale à la majorité de gauche élue par les Martinérois a décidé de présenter une candidature à l’élection départementale. Elle l’a fait de sa propre initiative, au point que « nous avons découvert dans le Dauphiné libéré les noms qui composent cette candidature », précise Jérémie Giono. Et il ajoute : « à aucun moment, ces noms n’ont été prononcés lors des réunions de travail qui ont construit la dynamique du Printemps isérois ». Car il a toujours été clair que les candidats du Printemps isérois à Saint-Martin-d’Hères sont David Queiros et Françoise Gerbier.
De fait, les candidatures de la gauche départementale sont le fruit d’un travail collectif, tant sur les propositions pour une gestion de gauche du département que sur les candidatures qui se présentent dans chaque canton. Une élaboration à laquelle ont participé la France insoumise, le PS, EELV, le PCF et de nombreux citoyens engagés dans le mouvement social, écologiste et associatif.
C’est ce travail qui permet aujourd’hui à la gauche iséroise de proposer une alternative à la gestion de la majorité de droite du conseil départemental. Et à la campagne électorale de prendre de l’ampleur dans chaque canton.
A Saint-Martin-d’Hères, Poisat, Gières et Venon, les candidats présentés par la gauche unie dans le cadre du Printemps isérois sont David Queiros et Françoise Gerbier.

La première liste des candidats du Printemps isérois.

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest