Aménager, construire, ranger… tout ce qui est nécessaire à l’organisation de la fête du TA est en cours de déménagement.

Qu’en sera-t-il de la forme de la fête du TA en 2021? Difficile à dire. Ce qui est sûr, c’est qu’elle se prépare. Le tri et le stockage de l’imposante quantité de matériels nécessaires à son organisation est en cours. Au prix du travail de plusieurs dizaines de militants de la fête. Et que la réflexion est en cours à la fois sur le visage 2021 de la fête du Travailleur alpin et sur son grand retour de 2022.

Une lettre recommandée, le 22 décembre. La ville de Fontaine rompt la convention qui la lie à une association de la commune, les Amis du Travailleur alpin. Pas de contact, encore moins d’explication.

Il a donc fallu organiser le déménagement. Car essentiel de ladite convention, c’était la mise à disposition d’un hangar, une friche industrielle inutilisable, juste bonne à entreposer du matériel. Or, du matériel utilisé pour l’organisation de la fête du Travailleur alpin, il y en a. Ce dont on s’aperçoit lorsqu’il faut déménager.

Le processus est à l’œuvre. Une trentaine de militants de la fête y ont déjà passé trois week-ends. Sans compter les heures de travail en semaine pour aménager un lieu de stockage à Saint-Martin-d’Hères.

Soixante rotations, trois cents mètres cubes, une trentaine de militants mobilisé par week-end

Lorsque le transfert sera terminé, six samedis et dimanches auront été nécessaires, à raison de cinq à six rotations par jour, avec trois camions. Car il faut stoker des stands démontés, des frigos, des armoires, des barrières, des outils, des bâches, des équipements de cuisine, des tables, des chaises, des éviers… La fête du TA est largement autonome, une accumulation de matériels et de savoir faire construite au fil des ans. « En tout, cela doit représenter plus de trois cents mètres cubes », indique Bernard Ferrari, le régisseur général de la fête.

C’est l’occasion aussi de trier, de jeter ce qui est atteint par la limite d’âge et de classer, ranger…

Et d’être prêt pour l’organisation de la prochaine fête du TA. Le collectif de la fête s’est réuni le 8 avril dernier. La réflexion est en cours sur ce qui sera, à partir de cet été, compatible avec la situation sanitaire en 2021. Et sur le retour en grand de la fête du TA en 2022.

Un local qu’il faut entièrement aménager, en l’équipant de mezzanines, notamment, pour accueillir tout ce qui devra y être stocké.

Du sol au plafond, l’utilisation optimale d’un espace qui permettra chargement et déchargement lors de l’organisation de la fête.

Étagères sous mezzanine, un classement plus rigoureux qu’il n’y paraît.

Chaque week-end, une trentaine de militants se relaient à l’ouvrage.

La logistique du déménagement, ce sont aussi les repas pris sur place pour ceux qui ne peuvent rentrer chez eux, dans le respect des gestes barrière.

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest