Le rassemblement a eu lieu devant le consulat d’Algérie, quai Stéphane Jay, à Grenoble.

Lundi 22 février un rassemblement a eu lieu pour le second anniversaire du « hirak », mouvement qualifié de révolutionnaire qui secoue l’Algérie.

Le « collectif des algériens de Grenoble » avait donné rendez vous, devant le consulat algérien de Grenoble, quai Stéphane Jay.

Les exigences formulées par les organisateurs étaient :
• Le départ du régime algérien « illégal et illégitime »
• Une transition démocratique et indépendante
• La libération et la réhabilitation des détenus d’opinion
• L’arrêt des tortures et traitements inhumains et dégradants
• L’ouverture des frontières

Quelques dizaines de manifestants ont participé entre 15h et 17h à ce rassemblement au cours duquel plusieurs prises de parole ont été observées.

Le représentant du collectif des algériens de Grenoble s’est félicité de nombreux rassemblements en Algérie et en France dans plusieurs villes (le week-end et le lundi 22).
 Puis des messages de solidarité ont été prononcés ainsi que des témoignages sur « la marche vers la démocratie », des prises de position de soutiens de la diaspora dont celle d’un étudiant.

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest