Nicolas Beron Perez, vice-président chargé du logement à la métropole grenobloise.

Dans une déclaration publiée le 12 janvier, Nicolas Beron Perez revient sur la situation créée par l’occupation d’une partie des logements de la cité de l’Abbaye, à Grenoble. Il propose notamment que le bâtiment puisse être transformé en une structure d’accueil pour un hébergement hivernal.

« Ce mardi 12 janvier à 7h30, pour la troisième fois depuis le 12 décembre 2020, je me suis rendu au 7 place Bonnevay, bâtiment actuellement occupé. Aux alentours de 8h30, j’ai été rejoint par les travailleurs sociaux de la métropole, du CCAS de Grenoble, et les services d’Actis. Ainsi nous avons pu accéder aux parties communes et constater l’occupation d’une partie des logements.

Les rencontres effectuées mardi matin par les travailleurs sociaux ont permis d’approcher la réalité des personnes, de les écouter, afin d’être en capacité d’apporter des réponses adaptées dans les meilleurs délais. Je tiens à renouveler à cette occasion ma confiance dans les travailleurs sociaux. Ces derniers appliquent une déontologie professionnelle stricte qui empêche absolument que des informations qui pourraient nuire aux personnes soient transmises à d’autres autorités.

Les agents pourront rencontrer les éventuels autres occupants, mais il convient dorénavant que nous puissions utiliser les lieux, afin que le projet de transformation du bâtiment en hébergement hivernal puisse être envisagé.

De fait, en parallèle de cette action en direction des personnes occupant le 7 place Laurent Bonnevay, nous poursuivons les discussions regroupant l’ensemble des parties prenantes sous le pilotage de la préfecture, pour étudier la faisabilité de transformer le bâtiment en un lieu d’hébergement.

Construire des solutions pérennes

Ainsi, depuis le début de l’occupation, en tant que vice-président métropolitain, aux côtés d’autres élus et techniciens, nous essayons de trouver une solution cohérente pour les occupants à l’instar de l’intervention sur le Cadran Solaire en avril dernier, sur le Patio Solidaire où il faut avancer sur des solutions pérennes ou dans la politique de résorption des squats et bidonvilles développée via le logement d’abord.

Enfin, récemment nommé à la commission DALO/DAHO de l’Isère, je prendrai toute ma responsabilité afin de favoriser l’ouverture des droits, ainsi que tisser les liens de solidarité nécessaires à l’échelle métropolitaine concernant les personnes en situation administrative complexe.

Je reste pleinement mobilisé sur le sujet afin que les principales personnes concernées puissent faire valoir leurs droits et être orientées et prises en charge convenablement. De même cette occupation met en lumière les besoins à l’échelle métropolitaine en matière de logement et d’hébergement. Au-delà des événements actuels, nous poursuivrons nos efforts afin d’apporter des changements structurants et partagés largement à l’échelle de la métropole sur les enjeux de production de logement public abordable pour toutes et pour tous. »

Nicolas Beron Perez
Vice-président à l’Habitat, au logement et à l’hébergement de Grenoble Alpes Métropole

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest