Le Collectif des syndicats du spectacle et de la culture CGT Isère appelaient à un rassemblement mardi 2 juin à Grenoble, place Saint-André.

Au pied de la statue de Bayard, à côté de la Direction des affaires culturelles du département, du théâtre de Grenoble et de la cinémathèque se sont succédés plusieurs prises de paroles et témoignages. 
Lisa comédienne, Fleur marionnettiste, Michel réalisateur,  Alexandrine chanteuse ont témoigné de leur situation parfois très difficile, marquée par les annulations de spectacles de lieux de répétitions, la non concertation des structures ou institutions culturelles, les reports de programmation, « l’avenir sans perspectives ou incertain, la frustration de ne pouvoir travailler et créer ».

Michel Szempruch.

Patrick Seyer, SFA CGT (Syndicat français des artistes et interprètes) reprend les termes de l’appel à ce premier rassemblement en soulignant que trois semaines après les annonces du président Macron, nous n’avons rien vu de concret :
« aucun texte adaptant les règles d’assurance chômage pour les intermittents-es du spectacle, pas d’annulation de la réforme du régime général, le chômage partiel peu appliqué… ».
Grosses structures et petites structures artistiques sont fragilisées. « Gestion de la crise criminelle. Incurie de la gestion après le confinement ; nous sommes réunis pour demander l’ouverture urgente des négociations. « 

Patrick Seyer.

Parmi les témoignages qui ont suivi, celui de Fleur, metteuse en scène, marionnettiste qui déplore des spectacles annulés, le non accès à une scène pour répéter un projet ; l’avenir incertain et compromis.
Lisa, comédienne témoigne qu’en période de confinement, une soixantaine de collectifs se sont réunis en visio-conférences pour coordonner l’action nationale. Un document a été élaboré : « bas les masques, art et culture » (cf http://www.blm-artsetculture.fr/

Michel réalisateur,  Alexandrine chanteuse ont également témoigné de leur situation.

Il revenait à Michel Szempruch CGT spectacle d’annoncer les prochains rendez vous de mobilisation, notamment le temps fort du 6 juin dès 12h au jardin de ville de Grenoble.

Alexandrine, chanteuse.
The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest