La Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants (CISEM) appelait le samedi 30 mai à un rassemblement à 16h place Victor Hugo.

Plus de 190 associations et 300 personnalités appelaient à une journée de mobilisation le 30 mai partout en France.

Des dizaines de migrants et des militants réclamaient à Grenoble :

– Tests systématiques pour tous et toutes,

– Distribution massive de masques, de gants et de gels,

– Fermeture immédiate des centres de rétention administrative (CRA)

– Ouverture immédiate de lieux permettant un hébergement et une vie collective digne et respectant la distanciation physique.

– Suspension des loyers pendant toute la durée de confinement et apurement des dettes de loyer et de charges.

– Régularisation inconditionnelle et pérenne de touTEs les sans-papiers avec droit aux revenus sociaux, droit aux mesures de chômage partiel pour celles et ceux qui travaillaient et accès gratuit à la santé.

– Egalité des droits (au travail, à l’école, à la formation, à la santé)

« Ces exigences, hier de justice et d’égalité, sont aussi aujourd’hui d’impérieuses nécessités sanitaires hors desquelles tous les discours contre la propagation du coronavirus sont vains. »

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest