A l’issue de la manifestation, des fleurs ont été lancées dans l’Isère. Il s’agissait de commémorer le massacres des manifestants algériens qui a eu lieu le 17 octobre 1961 à Paris. Onze associations soutenues par trente-cinq associations, syndicats, partis politiques appelaient à un rassemblement commémoratif du massacre du 17 octobre 1961 à Paris. Environ 300 […]
Pour accéder à cet article, vous devez être abonné au Travailleur alpin : Abonnement au Travailleur alpin ou Abonnement de soutien au Travailleur alpin
Si vous êtes abonné, vous devez vous connecter : Mon compte
Si vous rencontrez des difficultés : Nous écrire
The following two tabs change content below.

Edouard Schoene

Pin It on Pinterest