Du 21 au 24 septembre, les communistes de l’agglomération grenobloise ont tenu huit points de vente de fruits et légumes à prix producteurs. Avec des militants du syndicat paysan, le Modef, ils en ont fait la démonstration concrète, les marges de la grande distribution empêchent les producteurs de vivre de leur travail et la population […]
Pour accéder à cet article, vous devez être abonné au Travailleur alpin : Abonnement au Travailleur alpin ou Abonnement de soutien au Travailleur alpin
Si vous êtes abonné, vous devez vous connecter : Mon compte
Si vous rencontrez des difficultés : Nous écrire
The following two tabs change content below.

Travailleur Alpin

Pin It on Pinterest