Le collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes a réuni son assemblée générale le 13 janvier dernier. Une centaine de personnes se sont retrouvées à Monestier-de-Clermont, parmi lesquels de nombreux élus de tous mandats et de tous bords politiques. Des actions sont prévues pour l’année 2018 et surtout les prochains mois. Il s’agit d’obtenir le maintien des trois postes de cheminots pour le croisement en gare de Lus-la-Croix-Haute, des rames en nombre suffisants pour les périodes de pointes (de très nombreux manquements sont à déplorer ces derniers mois), et surtout les financements nécessaires aux travaux de régénération de la voie Grenoble Gap.

L’AG a adopté une déclaration, dans laquelle elle « invite les collectivités, les élu(e)s, les partis, les acteurs économiques, les voyageur(euse)s, les cheminot(e)s, les associations et structures concernées par la protection de l’environnement, la mobilité douce, l’égalité d’accès aux transports (personnes handicapées, âgées), le développement rural et le tourisme en montagne, et toutes les personnes simplement attachées au train à la rejoindre en participant à ses actions ».

L’assemblée générale a décidé d’organiser des actions sous différentes formes dans toutes les gares de la ligne le vendredi 26 janvier.

The following two tabs change content below.

Luc Renaud

Pin It on Pinterest