Le P-DG de la branche hydro de General electric, Yves Rannou, est revenu à Grenoble le jeudi 16 novembre. Une journée de discussion a eu lieu avec des représentants de l’intersyndicale. La direction de l’entreprise a accepté de prolonger la durée des négociations sur le plan de licenciements jusqu’au 31 décembre, soit six semaines de plus que ce qui était prévu à l’origine. Les syndicats demandent que ce délai soit prolongé jusqu’au 20 janvier.

L’intersyndicale a également fait part à la direction d’un projet alternatif considérant que le plan actuel condamne le site de Grenoble à la fermeture dans les deux ans. Le projet de l’intersyndicale prévoit de conserver 650 à 700 des 800 emplois que compte le site. Il demande surtout de conserver l’atelier, outil indispensable pour tester les prototypes, démarrer les séries industrielles ou reprendre les pièces défectueuses produites par d’autres unités General electric.

Les syndicats demandent par ailleurs la réunion d’une table-ronde avec le gouvernement et la Région pour développer la filière hydraulique dans le cadre de la transition énergétique.

 

The following two tabs change content below.

Luc Renaud

Derniers articles parLuc Renaud (voir tous)

Pin It on Pinterest