Les salariés du site grenoblois de GE Alstom hydro ont décidé jeudi 12 octobre de suspendre leur mouvement de grève. Ce choix a été fait lors d’un vote en assemblée générale, par 230 voix contre 67.

Après neuf jours de grève, l’action prend aujourd’hui des formes nouvelles avec l’objectif de préserver l’unité du mouvement. « Nous allons continuer de surprendre la direction », explique Claude Villani, délégué CGT.

Ce vote est intervenu tandis que la grève a réussi à faire de l’avenir du site grenoblois un enjeu national. Les syndicalistes grenoblois ont été reçus le 12 octobre au matin par des membres des cabinets de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des finances, et de Benjamin Griveaux, secrétaire d’Etat auprès du ministre. Entrevue qui n’a pas permis d’avancée, si ce n’est la réaffirmation de principe de l’intérêt de l’Etat pour l’énergie hydro-électrique.

Une réunion à laquelle sont convoqués « l’ensemble des acteurs concernés par la restructuration du site isérois est prévue lundi » 16 octobre.

The following two tabs change content below.

Luc Renaud

Derniers articles parLuc Renaud (voir tous)

Pin It on Pinterest