L’Institut CGT d’histoire sociale collecte et classe les archives syndicales. Un travail de longue haleine qui éclaire les combats d’aujourd’hui. Et une équipe de passionnés où l’on ne s’ennuie pas. « On me posait la question : que feras-tu, à la retraite ? Rien. Entendre le silence. Et puis finalement… ». Ils sont un peu tous comme ça. […]
Pour accéder à cet article, vous devez être abonné au Travailleur alpin : Abonnement au Travailleur alpin ou Abonnement de soutien au Travailleur alpin
Si vous êtes abonné, vous devez vous connecter : Mon compte
Si vous rencontrez des difficultés : Nous écrire

Pin It on Pinterest