De nombreux habitants de la commune étaient venus témoigner de leur soutien à l’association de la MJC Nelson Mandela.

Les défenseurs de l’éducation populaire et de la MJC Nelson Mandela n’ont pas pu assister au conseil municipal de Fontaine, ce 15 novembre. L’hôtel de ville était bouclé, du jamais vu dans cette commune.

Ce lundi soir, Fontainoises et Fontainois se sont rassemblés devant l’hôtel de ville pour ré-affirmer leur soutien à l’historique MJC de Fontaine qui vient de fermer ses portes suite à la décision de la municipalité gérée par Franck Longo. Après la rupture de la convention liant à la ville à la MJC Nelson Mandela, l’association d’éducation populaire et à l’appel à projet qui en a découlé, la mairie a annoncé choisir une structure lointaine, Viltaïs, basée à Moulins dans le département de l’Allier, pour remplacer l’association fontainoise.

Au delà de la fermeture de l’accueil de loisirs et la fin de nombreuses activités culturelles à destination de la population, au delà de la colère, de la tristesse et de l’émotion, ce rassemblement était l’occasion d’affirmer une forte volonté de poursuivre les projets culturels à destination des jeunes et moins jeunes de cette ville historiquement communiste, pour qui l’accès à la culture pour toutes et tous à toujours été un marqueur fort de la politique municipale.

Cette volonté démocratique s’est toutefois confrontée à la politique de la porte fermée.

La police municipale pour fermer l’hôtel de ville

Pour la nouvelle municipalité UDI-LREM, la fermeture des portes de la MJC s’accompagne de la fermeture des portes de l’hôtel de ville un soir de conseil municipal. Une première dans l’histoire fontainoise. Les habitants présents pour soutenir leur MJC n’ont pu accéder à la salle du conseil municipal, se retrouvant face à une mairie fermée à double tours, solidement tenue par les forces de police municipale, lacrymogènes en main. Là aussi, une première.

Comme nous le confiait Laurent, ancien directeur de cabinet de Jean-Paul Trovéro, « on n’a jamais fait ça, nous n’avons jamais fermé la mairie un soir de conseil municipal ! » Nous, comprenez les élus communistes.

C’est donc devant des portes closes que les Fontainois se sont rassemblés, réduits à suivre la vie démocratique de leur ville sur des smartphones. A chaque prise de parole des élus, les réactions furent vives, tantôt applaudis, tantôt hués, les Fontainois n’ont rien manqué des échanges. Toutefois, rien n’y fera, Franck Longo, assumera vaille que vaille la fin de 62 ans d’éducation populaire dans sa commune.

Malgré tout, comme nous le confient Patricia, présidente sortante de l’association et Christian, animateur depuis 31 ans, la MJC Nelson Mandela continuera bel et bien d’exister !

Mais comment ? Où ? Que pourra proposer la structure ? Toutes ses questions restent en suspens et l’assemblée générale extraordinaire du 10 décembre prochain, devrait pouvoir permettre d’apporter des pistes de réponses.

Alors, comme y invitait Bernard, « il faut bâtir ! ». Bâtir, re-bâtir, après la mise à mort de 62 ans d’un travail reconnu de tous pour sa qualité exceptionnelle.
Voilà le nouveau défi d’une structure qui n’a pas dit son dernier mot !

Jérémy Loizzo

La vidéo de la soirée.

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest