Recherche de matériels, collecte de dons, campagne d’information…

L’association Aide aux familles en situation incertaine organise une conférence le 1er décembre à 20h, salle Coignard à Villefontaine. Une association créée pour accompagner les familles dans leurs démarches lorsqu’elles sont en attente de régularisation après rejet de leur demande d’asile.

La petite musique idéologique diffusée par les médias laisse entendre que les citoyens ne seraient plus préoccupés que par une seule question, l’immigration, responsable de tous les maux… Cette focalisation médiatique – trompeuse et dangereuse car elle favorise la montée du rejet et de la haine de l’autre, de l’étranger – fait l’impasse sur une toute autre réalité, portée par des milliers de citoyens qui font vivre au jour le jour nos valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité.

Il existe à Villefontaine, dans le Nord-Isère, une association, ouverte à toutes et tous, qui agit dans ce sens-là.

Enfants scolarisés, parents menacés d’expulsion

« L’AFSI (Aide aux familles en situation incertaine) a été créée en 2011 pour accompagner les familles dans leurs démarches lorsqu’elles sont en attente de régularisation après rejet de leur demande d’asile », souligne Anissa Laouabdia, co-présidente de l’association. L’AFSI accompagne notamment les familles avec enfants lorsqu’elles sortent du CADA de Villefontaine (centre d’accueil des demandeurs d’asile). « Elle sensibilise les citoyens et les élus à la problématique des déboutés du droit d’asile », poursuit Anissa, particulièrement lorsque ceux-ci se trouvent dans une situation inextricable, sans plus aucun droits, menacés d’expulsion alors même que leurs enfants sont protégés et scolarisés.

Plusieurs dizaines de familles

Aujourd’hui, l’AFSI accompagne une trentaine de familles, « avec un souci permanent d’hébergement pour ces familles », explique Anissa, et en s’inscrivant dans un temps long (chaque famille est suivie pendant plusieurs années) compte-tenu de la lenteur des régularisations… Les démarches entreprises par l’association ont abouti à ce que trois communes (Meyrié, Nivolas-Vermelle et Villefontaine) mettent actuellement à disposition un appartement pour des familles accompagnées par l’AFSI, laquelle prend en charge les dépenses énergétiques et d’équipement. « L’AFSI finance aussi des nuits d’hôtel pour les familles. Le nombre de familles à héberger étant croissant, il met en danger l’équilibre budgétaire de l’association et nous sommes obligés de ce fait de faire des appels à dons réguliers », insiste Anissa. Depuis sa création, l’AFSI a accompagné plusieurs dizaines de familles (68 selon les archives de l’association mais c’est un chiffre minimal) et obtenu la régularisation de 24 d’entre elles (là aussi c’est un chiffre à relativiser car de nombreuses familles ont été perdues de vue et ont pu être régularisées après avoir quitté le Nord-Isère).

Quatre-vingt adhérents, 17 000 euros de dons

L’AFSI compte actuellement quatre-vingt adhérents qui constituent un réseau de base permettant d’agir dans différentes directions : dons financiers, collecte ponctuelle de matériel et équipements, accueil, accompagnement lors de démarches ou d’entretiens administratifs, campagnes d’alerte et d’information… L’association fonctionne essentiellement avec des dons. En 2020 le montant des dons était de 17000 euros et l’AFSI a délivré quatre-vingt reçus fiscaux donnant droit à réduction d’impôt. « Nous recevons aussi 3000 euros de subventions des collectivités locales », précise Anissa.

En menant avec ténacité ses propres actions de solidarité, en favorisant l’appropriation collective et citoyenne des exigences d’humanité, l’AFSI fait vivre les valeurs de la France, terre d’accueil et de refuge. Par ses démarches auprès des élus et des institutions, par les solutions qu’elle préconise et parvient à rendre concrètes, l’AFSI contribue, à son échelle, à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une politique hospitalière alternative, d’accueil et d’intégration, à l’égard des migrants et des réfugiés.

Pour soutenir l’action de l’AFSI, vous pourrez participer le 1er décembre 2021 à 20h, à la conférence « Migration, quels parcours aujourd’hui ? », animée par Laure Malicet Chebbah, à la salle Coignard de Villefontaine.

Didier Gosselin

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest