Ce 31 juillet, la section communiste de Grenoble a rappelé la mémoire de Jean Jaurès.

Samedi 31 juillet à 11 h 30, à l’angle de la place Hubert Dubedout et du cours Jean Jaurès, la section communiste de Grenoble a rendu hommage au fondateur du journal L’Humanité, grande figure du mouvement ouvrier et socialiste français assassiné le 31 juillet 1914 à 11 h 30 au café du Croissant rue Montmartre à Paris par l’étudiant nationaliste, Raoul Vilain.

En présence de militantes et militants, Antonin Gradnfond, secrétaire de la section a souligné : « C’est évidemment son combat pour la paix, mais aussi pour la justice sociale et le socialisme, qui firent de Jean Jaurès la cible des forces réactionnaires ». De Jaurès à nos jour, la défense de l’idéal républicain, le respect des libertés démocratiques demeure un combat de chaque instants. La période politique instable que nous vivons en témoigne.

A l’issue des prises de paroles, une gerbe a été déposée sur place.

François Perez

The following two tabs change content below.

Travailleur Alpin

Pin It on Pinterest