Le 7 juillet, à Pont-de-Chéruy.

La mobilisation se poursuit à Pont-de-Chéruy pour obtenir la libération d’un père de famille détenu en centre de rétention à Perpignan.

Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées le 7 juillet à Pont-de-Chéruy pour un rassemblement de solidarité avec la famille Marvukaj. Ramadan Marvukaj a été arrêté le 28 juin et placé en centre de détention à Perpignan. Ses enfants, Xheni et Lear sont scolarisés à Pont-de-Chéruy et l’Isle-d’Abeau. La famille Marvukaj a fui l’Albanie en 2007.
Des démarches sont en cours pour déposer un recours contre les décisions de justice qui mettent Ramadan Marvukaj en situation d’expulsion. Recours qui pourrait être examiné par la cour administrative d’appel de Marseille, mais n’est cependant pas suspensif.
Dans le même temps, l’association Solidarité logement est prête à accompagner la famille pour lui permettre d’avoir accès à un logement.
Le collectif d’associations qui oeuvrent à une solution pour la famille et à la libération de Ramadan Marvukaj ont engagé des démarches auprès des élus pour qu’ils manifestent un soutien à leurs demandes. C’est déjà le cas du sénateur Guillaume Gontard.
Le maire de Pont-de-Chéruy, rencontré à l’issue du rassemblement du 7 juillet, s’est déclaré humainement en accord avec les demandes présentées par le collectif.
800 signatures ont été recueillies sur les pétitions mises en ligne sur deux sites. On peut notamment la signer ici.

Sur le même sujet :
Un rassemblement de solidarité

 

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest