Cécile Cukierman, sénatrice de la loire, tête de liste à l’élection régionale en Auvergne-Rhône-Alpes, en meeting le 15 juin à Grenoble.

Dernier rassemblement isérois d’avant le premier tour pour les élections régionales : le 15 juin en soirée – juste avant le match France Allemagne – la liste “Ensemble pour notre région” conduite par Cécile Cukierman a tenu meeting au Jardin de ville de Grenoble.

Dans une enceinte balisée, alliant ombrage et distanciation sanitaire, plusieurs candidats de la liste sont venus rappeler les grands thèmes qu’ils portent ensemble depuis plusieurs semaines, mais aussi la force solidaire qui les anime.

Le soutien au personnel soignant clamé par Sophie Cordier, syndicaliste CGT du CHU de Grenoble, saluant “l’importante mobilisation générée pour la défense de l’hôpital Sud” qui a empêché la fermeture annoncée.

Cukierman AUA PCF

Sophoe Corbier, candidate et syndicaliste au CHU de Grenoble.

La défense du monde étudiant, victime d’une scandaleuse précarité, à la fois dénoncée par Robinson Rossi et Mattéo Vicente (président de Génération Climat).

PCF Cukierman AURA

Mattéo Vicente, président de Génération climat, candidat sur la liste de Cécile Cukierman.

D’autres représentants des organisations de la liste “Ensemble pour notre région” ((PCF, FI, Ensemble et Génération climat) tels William Jacquet, Gabriel Amar et Sonia Yassia ont expliqué, arguments concrets à l’appui, les raisons d’un vote combattif. “Un vote d’espoir et de courage”, comme l’a défini Eric Hours, porte parole isérois.

France insoumise Amar Cukierman

Gabriel Amar, candidat France insoumise sur la liste conduite par Céceile Cukierman.

Arguant de son expérience de conseillère régionale sortante, Emilie Marche, FI, tête de liste départementale, s’est appuyée sur les luttes qui se sont développées ces derniers temps dans le département pour indiquer la voie à suivre. Pour le ferroviaire, pour les services publics. Un leit-motiv que l’on a par ailleurs retrouvé dans toutes les interventions, dévoilant la profonde continuité de la démarche engagée. “Pas de République sans service public”, devait-elle conclure.

France insoumise Cukierman PCF

Emilie Marche, France insoumise, tête de liste en Isère de la liste conduite par Cécile Cukierman.

“230 candidats sont présentés par notre liste à l’échelle régionale”, soulignait Cécile Cukierman, “témoins d’une grande diversité sociale à l’image de la région”, précisant même “c’est un échantillon de celles et de ceux à qui nous voulons nous adresser !”

Avec fougue et enthousiasme, elle reprenait les grands thèmes de la liste, en s’appuyant sur les précédentes interventions .

PCF Cukierman

Eric Hours, PCF, porte-parole en Isère de la liste conduite par Cécile Cukierman.

Certes il est claironné de partout que l’abstention sera importante. Sans nier le problème, elle expliquait : “à la création des Régions, il y a eu 70 % de votants. Aujourd’hui, les gens ne croient plus à la capacité des élus à répondre à leurs exigences. C’est à cela que nous voulons nous atteler, pour retisser cette confiance !” Et de proclamer avec force : “Nous sommes une gauche sincère et combattive qui ira jusqu’au bout pour mettre en oeuvre les changements souhaités !”
Offensive et déterminée, elle ajoutait : “Aujourd’hui, il y a des gens qui sont en colère, qui sont au désespoir. Il faut aller les voir, les inviter à utiliser leur bulletin de vote comme un carton rouge pour stopper les politiques actuelles et réclamer la construction d’un aménagement du territoire en lien avec la population. Les jours qui viennent seront décisifs en ce sens !”

Grenoble

Les candidats PCF LFI, Ensemble et Génération climat de la liste « Ensemble pour notre région » pour ce meeting du 15 juin au jardin de ville à Grenoble..

La vidéo intégrale du meeting du 15 juin au jardin de ville à Grenoble

Le direct

Grenoble

Près de deux cents personnes pour ce meeting assis et distancié, conditions sanitaires obligent.

The following two tabs change content below.

Max Blanchard

Pin It on Pinterest