Les candidats sont désormais régulièrement présents dans les marchés du canton.

Michèle Morel est candidate au sein du quadrinome qui se présente à l’élection départementale dans le canton de l’isle d’Abeau. Elle nous donne à voir une campagne électorale riche de la diversité de ce rassemblement de la gauche qu’est le Printemps isérois.

Les deux titulaires titulaires

  • Anne verjus : 53 ans, directrice de recherche au CNRS chercheuse en sciences politiques. Expérience en politique très récente (dernière élection municipale), divers gauche.
  • Allan Burnon-Adel : 21 ans étudiant en 3e année d’histoire, sportif de haut niveau, la France insoumise. Très tôt engagé en politique à l’âge 15 ans. Investi depuis quatre mois dans un collectif qu’il a monté avec quelques amis : « Initiatives Citoyennes». Ils ont réalisé une collecte de denrées alimentaires (plus d’une tonne) redistribuée dans les quartiers aux personnes que la pandémie a rendues encore plus précaires. 

Les deux candidats remplaçants :

  • Michèle Morel : 65 ans, infirmière retraitée, deux  mandats d’élue municipale à Villefontaine, PCF, expérience politique et engagement associatif et solidaire depuis 40 ans.
  • Clément Deladoeuille : 40 ans, professeur de mathématiques au lycée, engagé aux dernières élections municipales, militant syndical, représentant de parents d’élèves. Génération-S

Dans ce groupe la jeunesse en politique est une valeur essentielle ce qui n’empêche pas celui-ci de bien intégrer mon expérience et ancienneté de militante au parti communiste.

Ce qui nous unit : l’utilité du conseil départemental dans son rôle majeur par ses actions concrètes de solidarité, d’insertion professionnelle, d’aide au handicap et aux personnes en difficultés dans nos collèges, nos centres sociaux et pour soutenir et encourager les initiatives des actrices et des acteurs culturels, associatifs de notre canton. Nous sommes tous les quatre convaincus par le message du Printemps isérois qui pour une fois réussit à souder les forces de gauche et de l’écologie.

Échanges sur les marchés, dans les associations

C’est dans cet esprit  que démarre notre campagne électorale particulière avec cette sortie progressive du confinement. Petit à petit la population retrouve une ambiance moins stressante, nous allons à sa rencontre sur les marchés. Beaucoup de rendez-vous sont pris avec les associations où nous sommes très bien accueillis. Plusieurs  conférences sont prévues. L’une d’elle a déjà eu lieu à l’initiative d’Allan Burnon-Adel en direction des jeunes : « Les nouvelles mobilisations peuvent-elles sauver la politique». En fin de journée cette conférence a réuni une quarantaine de personnes dont 30 jeunes. Ils jeunes ont pu s’exprimer sur leur rejet de la politique mais dès le lendemain sur les réseaux sociaux ils nous ont remercié et écrit leur satisfaction de ces échanges.

Des 38 actions prioritaires définies par le Printemps isérois, nous faisons dix-huit propositions pour notre canton dont quatre en première ligne : 

  • mise en place d’un « RSA jeune » pour les 18/24 ans sans ressources dès 2022 ;
  • soutien au projet de construction d’un EHPAD en Nord Isère ;
  • plan massif de lutte contre les discriminations et les violences contre les femmes et les enfants ;
  • lutte contre les difficultés administratives et numériques par un bus de services venant à la rencontre des usagers.

Contents de ce démarrage de campagne, la bonne humeur et les convictions nous accompagnent à chacun de nos rendez-vous.

Michèle Morel

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest