L’affiche du Printemps isérois fleurit aux quatre coins du département.

Le Printemps isérois, rassemblement de la gauche et des écologistes (PCF, EELV, PS, FI, Générations), a dévoilé ce lundi 17 mai, les douze premières mesures de son programme pour les élections des 20 et 27 juin.

La démarche est claire depuis le 5 janvier dernier (date de publication de « l’Appel pour un Printemps Isérois »), la gauche unie entend engager l’Isère dans une transition sociale, écologique, démocratique et émancipatrice. Si une première trame programmatique avait été travaillée par les partis engagés dans le rassemblement dès l’automne, et publiée en même temps que l’appel, c’est ensuite une véritable dynamique participative qui s’est mise en œuvre pour construire le programme qui sera porté sur les vingt-neuf cantons par les candidats du Printemps isérois.

Au travers d’une plateforme en ligne et de groupes de travail, plusieurs centaines des 1200 signataires ont participé, aboutissant à trente-huit propositions essentielles couvrant l’ensemble des compétences du Département.

Ce lundi, les douze premières étaient présentées, par douze candidats.

Les voici :

*/ Renforcer les solidarités
– Mise en place d’un « RSA Jeune » pour les 18-24 ans sans ressources dès 2022
– « Mon médecin près de chez moi » : soutien et création de centres de santé pluridisciplinaires publics ou associatifs
– Accompagner la parentalité : soutien aux crèches associatives et parentales, à leur création, aide aux familles monoparentales
– Accompagner les personnes âgées et/ou en situation de handicap dans le maintien à domicile et modernisation des EHPAD

*/ Engager les transitions
– Économie locale : 100 millions d’euros pour la rénovation thermique de logements sociaux, l’accompagnement des projets agricoles, la sanctuarisation des terres agricoles et la préservation de la biodiversité
– Territoire de montagne : accompagner le tourisme durable et la diversification des activités pour sortir de la dépendance à la neige
– Mobilités : entretien et sécurisation des routes, promotion du covoiturage, Grand plan vélo, soutien aux syndicats de mobilités pour le développement des transports en commun
– Viser le 100 % bio et/ou local dans les cantines des collèges, tarification solidaire (gratuité pour les familles au quotient familial inférieur à 400 euros) et choix végétarien

*/ Favoriser l’émancipation et revitaliser la démocratie
– Co-construire avec les équipes éducatives dans les collèges des projets pédagogiques (et simplifier leur financement) avec pour priorité l’éducation et la sensibilisation à l’usage du numérique et des réseaux sociaux ; l’Éducation Artistique et Culturelle ; la découverte de la montagne 4 saisons ; la sensibilisation aux secours avec l’aide des pompiers volontaires
– Bon de rentrée pour les élèves des collèges : 100 euros pour s’inscrire en 2021 à une activité sportive ou culturelle, en soutien aux associations de proximité
– Mise en place de conventions citoyennes sur les sujets engageant le Département à long terme, droit d’interpellation citoyenne par voie de pétition, budget participatif de 2 Millions d’euros réparti sur le territoire
– Numérique : agir contre la fracture numérique en développant le très haut débit partout en Isère et accompagner son usage.

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest