L’artiste photographe Philippe Calandre expose ses oeuvres jusqu’au 2 mai à la galerie TEC, à Voiron.

Le travail singulier de Philippe Calandre questionne le rapport de la photographie au réel. Un débat dans lequel Roland Barthes avait pris position en soulignant deux dimensions : « l’avoir été là » du photographe et « la certification du réel » qu’apporte l’image photographique. Quelle place pour l’auteur dans le geste de captation de l’état du monde ? Philippe Calandre élargit le champ des réponses possibles.

Philippe Calandre présentait ses œuvres à la galerie TEC à Voiron, dimanche 28 mars, à l’occasion de l’exposition qui se tient jusqu’au 2 mai *.
« Photographe-filmeur » en station de ski à 18 ans, l’artiste constate qu’il s’est vite senti piégé par le cadre : « Dans cette aventure photographique, j’ai été habitué en permanence à regarder dans un cadre.
 Cela avait un effet sur moi. Je regardais la réalité à travers un cadre. Je voulais regarder en permanence tout dans un cadre. Je suis devenu photographe. Je me suis rendu compte que j’avais un besoin énorme de liberté. Je me sentais frustré. Je trouvais l’approche très difficile. Je voulais m’extirper de ce carcan du cadre et du champ de la mode. J’ai finalement fait éclater les frontières mentales, physiques. En général, en photographiant, on saisit un instant. Si vous regardez bien mes photos, vous observez quelque chose qui n’existe pas. Moi je ne voulais plus subir le sujet que je photographiais. Je me suis autorisé à transformer mes photos et à devenir maître de mes compositions. Je crée une illusion. Mes compositions échappent au dogme des photos. »

Et lorsque vous découvrirez les photos de Philippe Calandre à Voiron, si vous connaissez le paysage industriel de la région (papeteries de Voiron, cimenteries Vicat, Antésite) ou les monuments (église St Bruno de Voiron), vous serez surpris.

Sur une immense bâche, sans cadre, apparaît un paysage créé de toute pièce par l’artiste qui use de la photographie, comme un peintre de ses couleurs. Dans son travail, Philippe Calandre est à la fois poète, photographe, dessinateur, architecte… producteur de rêves et cauchemars hors cadres.
 Le résultat est saisissant.

* Exposition Space factories au centre d’art TEC (comme  Théorie des espaces courbes), 
13 av Gambetta à Voiron. Vendredi, samedi et dimanche, de 14 h à 17h45.

Plus d’infos
Découvrir le travail de Philippe Calandre

 

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest