Samedi 22 février un rassemblement puis un défilé ont marqué à Grenoble l’anniversaire du « hirak », mouvement massif qui secoue l’Algérie.

Les exigences affichées par « le collectif des Algériens de Grenoble », organisateur de ce rassemblement, place de Verdun étaient le départ du régime et de tous ses symboles, la libération et la réhabilitation des détenus d’opinion, une transition démocratique et indépendante et l’arrêt de l’exploitation du gaz de schiste.

Dans son intervention, le représentant du collectif a signalé que Grenoble a été le lieu d’un rassemblement important, le 1er février dernier, celui des représentants de diverses organisations de soutien à la révolution citoyenne, venus de Paris, Lyon, Marseille, Saint-Etienne et Vienne et bien entendu de Grenoble.

Après des interventions de quelques associations soutenant ce rassemblement (*), les manifestants ont défilé dans Grenoble pour finir devant le consulat d’Algérie.

Rendez vous a été donné le lundi 24 février de 18h30 à 21h00, à l’association Amal, 57 avenue Maréchal Randon 38000 Grenoble Tram B – Arrêt notre dame Musée Place Guichard pour une soirée
organisée par le collectif des Algériens de Grenoble:

« Le Hirak : un an après » avec Lahouari Addi (sociologue) et Tahar Khalfoune (juriste).

*Algérie au cœur, ASALI, CIIP, CSRA, Libre Pensée, CGT, FSU, Ensemble, EEV, NPA, PCF, Go citoyenneté .

The following two tabs change content below.

Edouard Schoene

Derniers articles parEdouard Schoene (voir tous)

Pin It on Pinterest