Samedi 24 août, une centaine de personnes étaient rassemblées à Grenoble, rue Félix Poulat, pour dire « Stop Erdogan » après la destitution de trois co-maires élus démocratiquement au printemps, dans le Sud-Est de la Turquie.

Les maires HDP (Parti démocratique des peuples) de Diyarbakir, Adnan Selçuk Mizrakli, de Mardin, Ahmet Türk, et de Van, Bedia Özgökçe Ertan, ont été démis de leurs fonctions dans la nuit de dimanche à lundi, accusés d’activités « terroristes ». Ces élus ont gagné les élections du printemps avec 63% des voix à Diyarbakır, 56% à Mardin et 53% à Van.

L’Association iséroise d’amitié avec le peuple kurde appelait à un rassemblement.
Sa coprésidente, Maryvonne Mathéoud a exprimé l’indignation de son association : « Les nouveaux élus ont découvert que la période où les anciens maires destitués ont été remplacés par des administrateurs du pouvoir central, les ressources de toutes les municipalités saisies ont été gaspillées. Le gouvernement d’Erdogan ne supporte pas ces révélations scandaleuses et d’autres villes passées à l’opposition (Ankara, Istanbul,…) sont menacées ».

Le HDP qui a gagné plus de 50 municipalités a déclaré dès le 19 août : ‘ ‘Ce gouvernement n’a plus aucune légitimité démocratique. Les pratiques consistant à usurper la volonté du peuple et extorquer par la fraude et la contrainte étatique ce qui a été perdu dans les urnes, font partie de l’ordinaire de l’alliance AKP-MHP. Notre peuple n’acceptera jamais de telles pratiques. Comme par le passé, il revendiquera et défendra sa volonté, ses représentants élus, ainsi que son parti.’ ‘ Les démocrates d’Europe, de notre pays en particulier doivent manifester leur solidarité avec les peuples de Turquie. La répression qui s’abat à nouveau contre les Kurdes en particulier doit être stoppée. Une menace d’intervention militaire turque au Rojava (Syrie) est également à l’ordre du jour cet été. »

Des militantes et militants étaient venues de Lyon (Association culturelle de Mésopotamie) , de Chambéry, d’Annecy. Des représentants de plusieurs partis, associations, syndicats étaient présents : PCF, ensemble 38, CGT, CIIP, MRAP, Jeunesses Communistes, Solidaires, Mrap, Mouvement de la paix.

D’autres manifestations se sont tenues le même jour à Paris, Marseille, Bordeaux, Strasbourg, Rennes, Toulouse.

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest