Le 16 juin, une foule chaleureuse se pressait au monument à la Déportation du Murier de Saint-Martin d’Hères, pour rendre hommage à François Pepelnjak décédé voici quelques mois. Ce jour-là, son nom a rejoint la liste gravée sur la stèle mentionnant les déportés décédés après leur retour de camp. Une opportunité saisie pour saluer la […]
Pour accéder à cet article, vous devez être abonné au Travailleur alpin : Abonnement au Travailleur alpin ou Abonnement de soutien au Travailleur alpin
Si vous êtes abonné, vous devez vous connecter : Mon compte
Si vous rencontrez des difficultés : Nous écrire
The following two tabs change content below.

MAX BLANCHARD

Derniers articles parMAX BLANCHARD (voir tous)

Pin It on Pinterest