La permanence électorale du 26 bis rue Albert Londres était pleine pour son inauguration le 12 mai dernier. Avec une assistance déterminée à tout faire pour assurer l’élection de David Queiros comme député de la deuxième circonscription de l’Isère.
Détermination d’emblée affichée par Renzo Sulli, maire d’Echirolles, mais ce soir-là surtout président du comité de soutien du candidat. Un candidat d’ailleurs soutenu par de nombreux élus locaux, du maire de Champ-sur-Drac en passant par la première adjointe de Vizille ou encore la maire de Venon et celui de Vaulnavey-le-bas. Renzo Sulli soulignait que David Queiros incarne pour cette élection législative la dynamique présidentielle qui a conduit Jean-Luc Mélenchon aux portes du second tour; un Jean-Luc Mélenchon arrivé en tête dans la deuxième circonscription. C’est aujourd’hui David Queiros qui peut transformer l’essai.

David Queiros se présente comme le candidat qui peut rassembler la gauche de transformation sociale.

Amandine Demore, adjointe à la municipalité d’Echirolles, dressait un rapide constat du quinquennat écoulé : « je vais partir à la retraite à 67 ans grâce aux lois adoptées avec le vote favorable du député sortant de notre circonscription », constatait-elle. Elle soulignait combien David Queiros sera un député utile aux habitants de la circonscription, non seulement en étant à leurs côtés au quotidien et dans les luttes, mais aussi pour participer à une opposition de gauche à Emmanuel Macron et à ses visées libérales. « David Queiros est le député dont nous avons besoin », disait-elle.
Ce que confirmait Bernard Ughetto-Monfrin, syndicaliste mais aussi mandataire financier de la campagne : « David Queiros est le député nécessaire aux salariés et à leurs luttes, comme le confirme le soutien que lui apporte plus d’une centaine de syndicalistes », notait-il. Et de souligner que la circonscription pourra aussi compter sur un élu qui prendra les dossiers à bras le corps, comme celui de la déviation du Péage de Vizille, là où l’on trouve « le seul feu rouge entre Paris et l’Alpe-d’Huez ».

Une soirée qui s’est prolongée dans une ambiance chaleureuse

Pour David Queiros, c’est une nouvelle impulsion qu’il faut donner à la lutte contre les inégalités, le mal logement, la disparition des services publics. Un combat à mener sur le terrain, mais aussi sur les bancs de l’assemblée. Reste aujourd’hui une question, la capacité de la gauche de transformation sociale à se rassembler pour ne pas laisser la circonscription à la droite ou à l’extrême-droite. « J’entends beaucoup lors de mes nombreuses rencontres des citoyens qui se sont mobilisés comme nous l’avons fait nous-mêmes pour assurer le succès de la campagne de Jean-Luc Mélenchon et qui ne comprennent pas que l’on puisse aujourd’hui prendre le risque de la division », observait-il. Car la candidature de David Queiros et d’Amandine Demore apparaît bien aujourd’hui comme la plus apte à rassembler et donc la plus capable de donner à la circonscription un député qui saura s’opposer à une politique libérale et proposer des alternatives.
Une belle soirée qui s’est conclue autour d’un chaleureux verre de l’amitié.

The following two tabs change content below.

Travailleur Alpin

Pin It on Pinterest