Des délégations descendues des stations pour cette négociation salariale avec le syndicat professionnel Domaines skiables de France.

L’accord a été signé le 21 novembre avec Domaines skiables de France. La CGT était venue pour négocier les salaires, mais aussi les durées d’emploi au cours de la saison à venir.

Ce lundi, des dizaines de délégués syndicaux avaient fait le déplacement depuis les stations. Ils étaient venus se rassembler devant le siège de Domaines skiables de France, à Francin à l’entrée de la combe de Savoie. Un syndicat professionnel composé de 238 entreprises employant 18 000 salariés dont 15 000 saisonniers.

Les représentants syndicaux ont donc obtenu une augmentation de 7,1 % de la grille conventionnelle des salaires que la CGT Domaines skiables qualifie d’historique. Le syndicat appelle désormais à ce que cette augmentation soit appliquée à l’ensemble de la profession.

La satisfaction des syndicalistes s’accompagne d’une vigilance quant à la durée de l’ouverture des stations dont la réduction pourrait entraîner une amputation des revenus des saisonniers. Le syndicat en profite également pour appeler son opposition à la réforme de l’assurance chômage qui amoindrit les droits des saisonniers.

Reste la démonstration de l’efficacité de l’action collective : la CGT Domaines skiables « appelle toutes et tous à construire, avec vos délégués CGT, une saison d’actions et de grèves afin de garantir que notre travail permette de vivre et non de survivre! »

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest