Sur les bords de l’étang de Montjoux.

Rencontre à Saint-Jean-de-Bournay, autour des activités de la fabrique Jaspir, structure de production de spectacles. Une découverte proposée par le réseau culturel GR38.

Il existe des pépites d’or, parmi les réseaux de culture. GR38 en est une dans le Nord Isère. Il se présente ainsi : « En 2002-2003 le CG38 a impulsé une politique d’aide à la diffusion de spectacles vivants dans le milieu rural et urbain éloigné de l’offre culturelle (ZUS, zones urbaines sensibles) pour remédier aux difficultés rencontrées par les diffuseurs de ces territoires et pour permettre aux compagnies iséroises de tourner dans le département. Ce travail a été initié sous la direction de ce qui s’appelait alors le service des pratiques artistiques du CG38, avec Bernard Weber et une stagiaire, Rachel Magnin. Ils ont su mobiliser des acteurs culturels de l’Isère en s’appuyant sur une poignée de professionnels parmi lesquels Danièle Paume, Paul Catherine Dreyfus, Pierre Brette, Samy Fouché…Les premières rencontres « Interscènes » ont été organisées directement par ce Service du CGI mais sans beaucoup de moyens. C’était très volontariste. »

Le volontarisme est toujours présent vingt ans après. Quatre femmes, administratrices de ce réseau, organisaient une rencontre le 14 avril à Saint-Jean-de-Bournay en un lieu assez exceptionnel, « la fabrique Jaspir ». Jaspir, comme Jeunesse animation et spectacles pour investir la rue.

écologiste

La fabrique Jaspir.

Les rencontres GR38 , sans doute du fait du nom de l’association mais surtout parce que les animatrices ont des idées et sont marcheuses. Une «  balade réflexive » était au programme, balade ponctuée de consignes pour discuter sur des thèmes précis à deux, à quatre, ensemble… De fait, GR38 est un facilitateur de rencontres. Le succès de ces rendez vous tient à une ambiance assez particulière de curiosité, d’amitié, d’échange, de volontarismes, d’amour de l’art et la culture.

Le rendez vous d’avril a été l’occasion de découvrir une présentation de plusieurs projets : le réseau drômois de soutien et d’accompagnement à la création artistique, le projet de capitale champêtre de la culture par Emmanuel Vinchon, et un exemple d’une dynamique du territoire Bièvre Est par Jérémy Eymonnet

Palestine Jérusalem Grenoble

Une journée riche d’informations.

La visite guidée de Jaspir, en présence de Cédric Cremades, son directeur, a été étonnante pour plus d’un participant. Jaspir, né il y a vingt ans de la volonté d’habitants de la région de Saint-Jean-de-Bournay d’organiser des spectacles est devenu une structure qui salarie vingt personnes avec un soutien, modeste, du département de l’Isère et la communauté de communes Bièvre Isère. Les deux structures qui constituent Jaspir – La fabrique Jaspir, lieu d’échange, de création artistique et de formation, et Jaspir Prod, production et diffusion d’artistes, organisation d’événements –  s’autofinancent à 85 %.

Jaspir produit des spectacles en tournées internationales, des albums, organise des spectacles, plus de dix résidences d’artistes par an, accueille des formations professionnelles (notamment de clowns), a réalisé une concertation citoyenne, développe des actions culturelles et artistiques sur le territoire.

La rencontre s’est terminée par un pique-nique partagé au bord de l’étang de Montjoux.

Grenoble Alpes métropole
The following two tabs change content below.

Edouard Schoene

Pin It on Pinterest