L’Ukraine, au coeur de l’Europe.

Pour la paix en Ukraine, manifestation samedi 26 février à 15h, rue Félix Poulat à Grenoble.

« La Russie vient, sur ordre de Poutine, d’envahir l’Ukraine avec une armée suréquipée, violant ouvertement sa souveraineté, provoquant des morts civils et militaires, occasionnant des destructions massives. Voici longtemps que la paix n’avait ainsi été à ce point rompue en Europe. » C’est par cette phrase que Jean-Paul Vienne (Mouvement de la paix Isère) appelle à un rassemblement samedi 26 février à 15h rue Félix Poulat à Grenoble.

Cette annonce dénonce les premières caractéristique de cet appel à la guerre du président Poutine :

* violation de frontières internationalement reconnues
* mépris affiché de l’ONU et du droit international
* instrumentalisation éhontée de l’histoire (largement fantasmée)
* fabrication de l’ennemi dans les plus pures règles de l’art s’appuyant sur une propagande où le mensonge est la règle.

Plus de 45 organisations ont signé le texte pour dire  Non à la guerre en Ukraine. Voici le texte de cet appel :

L’appel national

Non à la guerre en Ukraine, la guerre n’est jamais la solution. Oui à une solution politique négiciée

Les tensions entre les États-Unis et la Russie – deux puissances nucléaires – atteignent des proportions alarmantes avec des mouvements de troupes russes massifs aux frontières de l’Ukraine d’une part et des livraisons d’armes et envoi de troupes par l’OTAN dans les pays limitrophes d’autre part.

Cette politique de confrontation ne peut produire que des perdants.

Nous ne sommes pas à l’abri de provocations qui déboucheraient sur une guerre d’ampleur.

L’Ukraine paie un lourd tribut économique et humain en raison des hostilités nationalistes attisées au niveau international. Ces tensions peuvent avoir des conséquences très négatives pour tous les peuples d’Europe bien au-delà de la zone du conflit, par exemple la flambée des prix du gaz…

Nous choisissons la voie du dialogue et de la paix. Il existe des solutions diplomatiques à la crise.

Nous dénonçons les jeux géopolitiques à l’œuvre tant de la part de la Fédération de Russie, de l’Union Européenne, de l’OTAN et d’autres…

Nous demandons à tous les responsables politiques d’arrêter de suivre la logique militaire et de faire prévaloir l’aspiration des peuples à la paix.

Tous les peuples sans exception – qui sont confrontés à une crise globale (climatique, sanitaire sociale…) frappant les plus pauvres , les plus fragiles – n’ont rien à gagner à une nouvelle guerre !

Les priorités pour les peuples et l’avenir de l’humanité se nomment : paix, climat, justice sociale, réalisation des droits humains, désarmement !

Nous revendiquons :
1. Des négociations immédiates pour la désescalade
2. L’arrêt des menaces, des concentrations de troupes de l’OTAN et de la Russie et des livraisons d’armes à toutes les parties
3. Un cessez-le-feu en Ukraine et la mise en œuvre des accords existants
4. Que les Nations unies soient le cadre privilégié d’élaboration des solutions politiques et diplomatiques pour régler la question ukrainienne.

Sur ces bases nous appelons aux mobilisations les plus larges possibles à compter du 12 février 2022.

Premiers signataires : Le Mouvement de la Paix, FSU, CGT, Enseignants Pour la Paix (EPP), ATTAC, PUGWASH-France, AFCDRP (Association française des communes départements et régions pour la Paix), Appel des Cent Bagnolet, ACCA (Agir contre le colonialisme aujourd’hui), Parti Communiste Français (PCF), République et Socialisme, Collectif citoyen pour la paix en Ukraine, Conseil de coordination du Forum des Russes de France, APCV (Association de promotion des cultures du voyage), Parti pour la laïcité et la démocratie en Algérie (PLD), IDRP (Institut de Recherche pour la Paix), Vrede (Mouvement Belge pour la Paix), Union des fédérations de pionniers de France, Abolition des armes nucléaires, Abolition des armes nucléaires – Maison de vigilance, Université Européenne de la Paix (UEP), Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), Alerte Otan (Belgique), Pôle de renaissance communiste en France (PRCF), Mouvement pour une Alternative Non Violente (MAN), France Amérique Latine (FAL), La Voix Lycéenne, AFPS Paris-Sud, Collectif Faty KOUMBA (Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence), Mouvement National de Lutte pour l’Environnement (MNLE), FNDIRP 44, Pour une Ecologie Populaire et Sociale (PEPS), Stop Fuelling War, Initiative Féministe EuroMéditerranéenne (IFE), Fondation Copernic, Un jour la paix, Unis Pour Le Climat et la biodiversité, Marche Mondiale des Femmes (MMF France), Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF), ATTAC Toulouse, Comité départemental du Souvenir 44, Amicale Châteaubriant Voves Rouillé Aincourt, Radio For Peace International, Union syndicale Solidaires, Union communiste libertaire.

The following two tabs change content below.

Edouard Schoene

Pin It on Pinterest