Claudine Didier entourée de militants au cours de la campagne du printemps dernier.

Claudine Didier, candidate du Printemps isérois avec Sylvain Prat dans le canton de Fontaine-Seyssinet, revient sur une campagne électorale riche de rencontres.

 » Le canton Fontaine-Seyssinet comprend les communes de Seyssinet, Seyssins, Claix et une partie (sud) de Fontaine.

Après ma désignation de candidature au sein du PCF, j’ai rejoint la dynamique créée depuis quelques mois par les partis de gauche isérois, à savoir le Printemps isérois.

Dans ce contexte de pandémie, de confinement, d’interdictions pour raisons sanitaires, la campagne électorale des élections départementales de juin avait commencé, en utilisant les réseaux informatiques et sociaux.

Le programme des 38 propositions était quasiment élaboré, avec les candidat.e.s, les militant.e.s politiques.

Pourquoi 38 propositions ? Il s’agit du numéro du département de l’Isère ! Et vu le nombre d’idées débattues lors des ateliers thématiques en visio, nous aurions pu être le 99e département !

Notre présence à Fontaine et Seyssinet a été visible avec la distribution dès début avril du bilan des élu.e.s PCF du Département. Il est à souligner et à remercier le travail de partenariat des précédents conseillers départementaux des forces de gauche, qui a permis la création du Printemps isérois.

Les délais de parution du programme du Printemps isérois et la nécessité d’être sur le terrain ont été une préoccupation primordiale. Nous avons fait le choix, dans le canton de Fontaine-Seyssinet, de diffuser, dès début mai, un tract collant aux propositions du Printemps isérois avec une réalité de proximité.

La campagne électorale dans le canton a pris forme avec une présence accrue des militant.e.s et sympathisant.e.s rassemblé.e.s autour des candidat.e.s. de la liste (titulaires : Sylvain Prat – Seyssinet-Pariset ; Claudine Didier – Fontaine. Suppléant.e.s : Isabelle Comte Delplace – Claix – Nadir Arab, Seyssins).

Distributions de nos tracts toutes boîtes aux lettres par les militant.e.s et sympathisants, collages d’affiches, portes à portes, présences sur les marchés, écoles… Rien n’a manqué pour présenter le programme du Printemps isérois. La population « de gauche » a salué ce rassemblement. Mais il reste encore beaucoup à reconquérir d’électrices et d’électeurs pour cet acte citoyen qu’est le vote.

En deux mois et demi, nous avons mené une campagne électorale équivalente à un an ! Cela peut être suffisant, à la condition de ne rien lâcher, entre les échéances électorales, et de poursuivre nos rencontres avec la population, par le porte à porte entre autres.

Deux mots pour qualifier notre campagne électorale : respect et dynamisme.

A Seyssinet et Fontaine, notre liste a été majoritaire. A Claix et Seyssins, la droite nous a devancé, ce qui lui a permis de gagner ce canton. Résultats Printemps isérois 48.44 %, liste de la droite 51.56 %.

Continuons à militer dans nos communes avec une présence accrue et des propositions concrètes qui collent aux réalités du quotidien de la population.

Soyons fières et fiers de notre force militante ! « 

Claudine Didier

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest