Pas moins de quatre rendez vous dans la rue pour la santé mardi 16 juin à Grenoble.

Dès 9h30, environ 150 personnes étaient réunies à l’appel du collectif des usagers du GHM (Groupement Hospitalier Mutualiste) pour dénoncer la direction d’ADREA, qui décidera dans les prochains jours du candidat retenu pour acheter la Mut. Le collectif craint que le « patron » d’ADREA ait l’intention de retenir Vivalto, considéré par le personnel et les amis de la clinique mutualiste comme un requin nuisible. Le collectif appuie le projet Chuga/Agduc .

A 10h30 une foule importante de militants était réunie devant le siège de l’ARS (Agence régionale de santé) .
Tour à tour des représentants des organisations syndicales (CGT, FO… des syndicats des personnels des hôpitaux (CHU Grenoble, Voiron, Mut, hôpitaux privés, Pont de Beauvoisin,…) des personnels de santé à domicile…ont pris la parole.
Ils ont dénoncé les conditions de travail, salaires, promesses gouvernementales non tenues. Ils ont réclamé des recrutements en masse dans le secteur de la santé, du social, du médico social, des moyens supplémentaires, des revalorisations de salaires pour tous, la sécurité sociale à 100%.

Un cortège improvisé s’est rendu ensuite jusqu’à la palace de Versun pour un pique nique solidaire avec la participation de plus de 1000 personnes.

Une délégation était reçue par la préfecture.

Nouveau rendez vous encore plus massif à 14h sur le parvis de l’hôpital Nord à l’appel de l’UNEF, l’UNSA, la CGT Santé, Sud, FO, CNT, Solidaires ATTAC, collectif inter hôpitaux, gilets jaunes,…

Près de 5000 manifestants ont participé à un moment ou l’autre aux divers rendez vous dont le plus massif a été celui qui a manifesté l’après midi du CHU au jardin de ville.

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest