La commémoration de la victoire de 1945 sur le nazisme aura connu la restriction du confinement sanitaire. Dans les communes, les maires ont pu organiser une cérémonie, en format très restreint, le public n’étant pas autorisé à y assister.

Commémoration des massacres de Sétif.

A Fontaine trois initiatives citoyennes sont à signaler.

A l’initiative de quelques communistes, une courte commémoration du 8 mai a été célébrée, square André Hermitte. Antonine Ronseaux a rendu hommage à André Hermitte, résistant, né à Briançon, en 1925, arrêté à Saint-Etienne le 21/2/44, déporté à Dachau le 29/6/44, mort à Ohrdruf (Allemagne) en 1945. Les neuf personnes présentes (dans le respect des règles de confinement) ont entendu le Chant des partisans, le Chant des déportés, joués à la flûte par André Ronseaux.
Une commémoration a été célébrée par Thierry Rochas, trompettiste, depuis son balcon.

Thierry Rochas à la trompette pour commémorer la victoire sur le nazisme.

Thierry Rochas, membre de l’Harmonie de Fontaine depuis 1978, a participé aux commémorations officielles sur la ville depuis 1980. Thierry a lu un texte commémoratif de la victoire des alliés puis joué à la trompette la sonnerie aux morts et les quatre hymnes des alliés .

A 18h, devant la plaque commémorative des massacres de Setif, Guelma, Kherrata en Algérie, le 8 mai 1945, quelques représentants-es du collectif « 17 octobre 1961 – 8 mai 45 » et quelques citoyens-es fontainois ont déposé des fleurs.
Depuis plusieurs années des commémorations ont lieu devant la mairie de Fontaine pour honorer les victimes d’un massacre trop méconnu des jeunes générations et pour demander :

  • la reconnaissance par l’État français des crimes commis lors du 8 mai 1945 dans la région de Sétif, Guelma et Kherrata
  • l’inscription dans les livres d’histoire des crimes coloniaux commis contre les peuples (Algérie, Madagascar, Indochine…)
  • une écriture partagée entre la France et l’Algérie de leur histoire commune ouvrant sur de nouvelles coopérations citoyennes.
André Hermitte, résistant, né à Briançon, en 1925, arrêté à Saint-Etienne le 21/2/44, déporté à Dachau le 29/6/44, mort à Ohrdruf (Allemagne) en 1945
The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest