Jean-Pierre Thorn , réalisateur, présentait le 18 octobre au Méliès, en avant première, L’âcre parfum des immortelles.

Jean-Pierre Thorn est parrain du Méliès qu’il a défendu aux moments où la pression des groupes menaçait l’existence du multisalles grenoblois qui devait prendre la suite du cinéma de la rue de Strasbourg.

Jean Pierre Thorn, présenté par le directeur du Méliès, Bruno Thivilliers prévenait les spectateurs : « le film que vous allez voir est très particulier. On me disait « arrête de te cacher derrière la caméra ». J’ai fait revivre une femme que j’ai aimée et je suis allé revoir des personnes que j’ai filmées. 
… je me suis servi de 120 lettres d’échanges amoureux et à partir de là j’ai retrouvé des rebelles.
« 

Le film, « l’âcre parfum des immortelles », un poème d’amour, un poème en hommage à celles et ceux qui ont lutté et qui luttent, sort en salle (au Méliès à Grenoble) mercredi 23 octobre.

Extrait d’un poème présent dans le film :  « …Je t’imprime, je te savoure, je te rame, je te précède, je te vertige… »
duo d’amour », Henri Pichette

The following two tabs change content below.

Edouard Schoene

Pin It on Pinterest