Pour l’augmentation du SMIC et des salaires, pour le rétablissement de l’impôt sur les grandes fortunes, il étaient 2000 ce mardi 14 décembre dans les rues de Grenoble à l’appel de la CGT, de la FSU, de Solidaires et du syndicat des lycéens, l’UNL, et de celui des étudiants, l’Unef. En tête de cortège, les lycéens qui protestent contre les régressions imposées dans l’enseignement professionnel, les conditions d’étude et de passage du bac et de sélection à l’entrée de l’université avec Parcoursup. Lycéens qui se sont mis à genoux les mains sur la tête à l’arrivée du cortège devant la préfecture, spectaculaire image de solidarité avec les jeunes de Mantes-la-Jolie, victimes d’humiliations policières.

Ce même 14 décembre, on comptait 250 manifestants à Bourgoin-Jallieu et 400 à Roussillon.

The following two tabs change content below.

Luc Renaud

Derniers articles parLuc Renaud (voir tous)

Pin It on Pinterest