Que dire d’un Président de la République et des élus qui approuvent sans sourciller les ponctions successives sur les retraites? Qu’ils ne se comportent pas autrement que les voyous qui volent le sac à main d’une personne âgée, qu’ils commettent une sorte de violent abus de faiblesse parce qu’ils savent que les retraités ne peuvent […]
Pour accéder à cet article, vous devez être abonné au Travailleur alpin : Abonnement au Travailleur alpin ou Abonnement de soutien au Travailleur alpin
Si vous êtes abonné, vous devez vous connecter : Mon compte
Si vous rencontrez des difficultés : Nous écrire
The following two tabs change content below.

Travailleur Alpin

Derniers articles parTravailleur Alpin (voir tous)

Pin It on Pinterest