La nouvelle est tombée cette nuit. Ahed Tamimi et ses parents ont finalement été autorisés pour le pouvoir israélien à quitter la Cisjordanie pour se rendre en France. Ils participeront à la Fête de l’Humanité ainsi qu’à trois réunions publiques à Nantes, Echirolles et Nancy. Rendez-vous jeudi 20 septembre à partir de 18h30 à la salle des fêtes d’Echirolles.

La nouvelle a été rendu publique par l’Association France Palestine solidarité. On trouvera ci-après une déclaration de sa présidente départementale, Anne Tuaillon.

« Ahed Tamimi et ses parents seront dans l’agglomération grenobloise le Jeudi 20 septembre à l’invitation de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS)
Tout le monde se rappelle de l’émoi qu’avait suscité l’arrestation de cette jeune palestinienne de 16 ans par l’armée d’occupation israélienne et sa condamnation à 8 mois de prison en Israël.
Une grande soirée de solidarité est organisée à partir de 18h30 à la salle des fêtes d’Échirolles.
La mobilisation citoyenne, celle de nombreux élu.e.s a eu raison de l’arbitraire israélien qui prétendait leur interdire de quitter la Palestine pour se rendre en France.
La raison l’a emportée les Tamimi seront bel et bien en France à partir du 14 septembre et à Grenoble le 20.
La famille Tamimi réside à Nabi Saleh, village près de Ramallah en Palestine occupée.
Le village est engagé comme d’autres villages en Palestine contre l’occupation et la colonisation israélienne de leur terre.
Ahed et sa mère viennent de passer 8 mois en prison en Israël pour un acte de résistance. Une pétition internationale de soutien a recueilli au printemps dernier plus d’un million de signature.
Son père Bassem, emprisonné à 9 reprises a été soutenu par Amnesty International comme prisonnier d’opinion.
Un troisième jeune du village a été tué au printemps dernier : Ezz Eldain, 21 ans.
Waed, le frère ainé d’Ahed, arrêté le 11 mai, vient d’être condamné à son tour pour 14 mois de prison pour acte de résistance.
À partir de 19h30, Ahed et ses parents témoigneront de leurs actions, de leur exigence du Droit, de leur choix de la non-violence.
Un temps d’échange est prévu pendant la soirée. »

Le programme de la soirée, jeudi 20 septembre, salle des fêtes d’Echirolles

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest